fbpx
Retour

Covid-19 : Quand la courbe va-t-elle s’inverser ?

Chaque jour, les chiffres des hospitalisations et des décès transmis par l’ARS s’alourdissent. Ce mardi soir, la région Grand Est a franchi la barre des 1 000 décès en centre hospitalier, passant à 1 017 contre 919 la veille. Le constat glace le sang et pourtant une question demeure sur toutes les lèvres : quand allons-nous voir le bout du tunnel ? 

Ce mardi soir en conférence de presse, Thierry Alibert, délégué territorial de la Marne à l’ARS Grand Est a annoncé qu’une modélisation de l’épidémie était en cours de réalisation dans le but d’avoir des données pour tenter de se projeter. Selon les premiers constats du Professeur Christian Rabaud, chef de service des Maladies Infectieuses et Tropicales au CHRU de Nancy, la vitesse de propagation du virus est différente en fonction des départements. Ainsi, Thierry Alibert rapporte : “Dans l’ouest du Grand Est, à partir du département de la Meuse, on va très certainement avoir une période très dense jusqu’au 15, 20 avril. Puis il devrait y avoir une décroissance.” L’épidémie toucherait alors ensuite les régions de l’ouest de la France, mais aussi les pays situés à l’Est de l’Alsace, avec un pic estimé aux alentours des mois de mai et juin.
Ces données montrent clairement la montée en puissance des cas de Covid-19 dans les prochaines semaines. L’ARS Grand Est a donc décidé de renforcer les transferts vers ces régions de l’ouest de la France et les pays voisins avec environ 50 transferts par jour. “Puis, lorsqu’ils seront saturés à leur tour aux mois de mai et de juin, nous leur renverrons la pareille” a indiqué Thierry Alibert.

L’ARS rappelle qu’il est primordial que les mesures de confinement soient respectées. D’ailleurs, le département des Ardennes enregistre déjà les premiers effets du confinement selon Thierry Alibert. De plus, lors de cette conférence de presse, l’importance d’appeler le 15 en cas de symptômes significatifs a été rappelée. Les médecins libéraux ont effectivement rapporté à l’ARS un phénomène inquiétant : beaucoup de personnes se manifesteraient de manière tardive auprès des urgences. Si vous avez l’un des symptômes suivants : une forte toux, des difficultés à aspirer de l’air, les poumons encombrés, il faut impérativement composer le 15.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR