fbpx
Retour
Eclectik Rock

Eclectik Rock : découvrez la programmation 2019

Du 8 au 30 novembre, les villes de Vitry-le-François et Saint-Dizier se plongent dans le rock avec trois semaines de concerts intenses. Du 8 au 30 novembre, le rock prendra ses quartiers dans les deux villes avec une promesse : il y aura du rock pour tous !

La programmation à Saint-Dizier :

Vendredi 8 novembre : Parcours Musical dans les bars
– 19h30 – 20h20 : Brooklyn Guitar Shop
– 20h30 – 21h20 : Le Petit Paris
– 21h35 – 22h25 : Le Commerce
– 22h40 – 23h30 : Le Garden
– A partir de 00h00 : After / Dj set au QUAI 23

Mercredi 13 novembre : Concert-conférence, 18h, à la Médiathèque Romain Rolland, à Saint-Dizier
Marc Dubois enseigne depuis plus de 20 ans et a participé à de nombreux projets musicaux dans le domaine du rock en général. Auteur, compositeur, il dirige principalement sa carrière artistique sur des projets créatifs. Depuis 2005, il parcourt la France avec ce concert-conférence où il narre et interprète de nombreux extraits de chansons et riffs
des artistes ayant créé cette histoire. Le public sera plongé dans la grande épopée du rock des années 50 aux années 2000. D’Elvis Presley aux Red Hot Chilli Peppers en passant par les Beatles, Led Zeppelin et bien d’autres, du rock’n’roll au punk en passant par la pop, le hard rock, le grunge, Marc Dubois fera revivre les grands moments de l’Histoire du rock, en interprétant à la guitare les titres emblématique des artistes qui ont popularisé cette musique.
→ Entrée libre dans la limite des places disponibles.

Dimanche 17 novembre : BaDaDa ! à 16h30, aux Fuseaux à Saint-Dizier
Pour son nouveau spectacle jeune public, Badada, le trio Babouille Bonbon invite les spectateurs à une douce folie de musiques et de sons, où se croisent des instruments des plus connus aux plus farfelus. En des habits de lumière décalés Sixties, le trio fantaisiste propulse un concert spectacle décapant et énergique, que les têtes et les jambes ne peuvent oublier. Du swing, de l’électro hip-hop, du rock, des mélodies entêtantes, Badada de Babouille Bonbon, est
d’une écriture chanson vive et sensitive, pour le plus grand plaisir des enfants et parents d’aujourd’hui.
→ Tarif : 5€

Mardi 19 novembre : Peace and Lobe à 10h et 14h30, aux Fuseaux à Saint-Dizier
Les concerts pédagogiques Peace & Lobe sont destinés aux scolaires de la 4e à la terminale, afin de les sensibiliser aux risques auditifs et de les aider à gérer de manière consciente dans leur vie quotidienne les différentes pratiques de l’amplification musicale. Ils se fondent sur un ensemble de recommandations émises par AGI-SON (AGIr pour une bonne gestion SONore), fédération nationale fondée par les organisations professionnelles du spectacle vivant. Cette démarche s’inscrit dans un dispositif national porté par AGI-SON au travers de sa Commission Education au Sonore. Big Band Eclectique à la connexion facile, la formation entrechoque les styles musicaux en naviguant dans
les grandes lignes de l’histoire de la musique. Oreilles expertes, soucieux du confort d’écoute, Ouïe Fi vous transportera au fin fond du conduit auditif. Leur objectif : vous faire entendre les choses différemment !
+ vendredi 29 novembre (10h et 14h30), à la Salle Simone Signoret, à Vitry-le-François
→ Entrée libre.

Samedi 23 novembre : Metalfest avec à 18h, aux Fuseaux à Saint-Dizier
Crisix est un groupe de thrash métal espagnol formé en 2008. Ces Barcelonais ont pris une sacrée potion magique
pour mettre autant d’énergie dans leur Thrash Metal, bon compromis entre des influences old school et des sonorités plus modernes. Une chose est sure : ça tabasse !
+ Angelus Apatrida : Ce groupe de thrash metal espagnol est originaire d’Albacete. Formé en 2000, il compte un total de deux démos et quatre albums studio. Combo fortement influencé par la Bay Area, Les ‘anges apatrides’ n’est plus une valeur montante mais un groupe qui s’est imposé dans le milieu du Thrash Metal.
+ Insanity Alert est un groupe de crossover thrash autrichien avec des titres ultra courts et
percutants, et un habitué des temps de jeu condensés. Leur style musical est caractérisé
par des paroles aux thématiques souvent décalées et humoristiques comme le
skateboard, les monstres, et autres occasions de faire la fête !
+ Black Peppers + Calice (groupe local)
→ Tarif unique : 18 €

Vendredi 29 novembre : Les Innocents à 20h30, aux Fuseaux à Saint-Dizier
Un duo à cœur ouvert, des textes embusqués sous les accords et les mélodies. Jean-Christophe Urbain se dévoile, aussi impudique que sa pudeur l’admette, et raconte ce plaisir renouvelé qu’il a pris à écrire, à « faire », à savourer cette chance de créer. J.P. Nataf surfe sur une énergie libérée, se noie toujours dans un trop plein d’idées, laisse l’urgence choisir contre l’exigence de faire « bien ». Heureux, simplement heureux de réaliser le rêve de ses 15 ans. Vivre de musique. « 6 ½ », un nouvel album brut de matières premières. On l’imagine jouer dans une maison de famille baignée de lumière, au vieux parquet solide, égratigné par le temps. Un album porté par ses précédents, fort de quatre mains instrumentales, d’une double plume artistique. Les Innos pour de vrai, intimes et cohérents, et, en jolie perspective avec dix titres à fredonner.
→ Tarif unique : 20 €

La programmation à Vitry-le-François :

Vendredi 8 novembre : Vaudou Game, 20h30, à l’Orange Bleue
Dans la tradition de l’afro-funk qui a marqué l’histoire de la musique africaine des années 70, le groupe Vaudou Game, monté en France par le chanteur togolais Peter Solo, s’est imprégné des rituels vaudou pour produire une afrofunk dansante en diable. La particularité musicale du Togo est d’employer, lors des cérémonies vaudou, des gammes particulières, chantées en l’honneur des divinités et qui diffèrent de toutes celles des cultures voisines. L’idée d’intégrer ces gammes envoûtantes à une afro-funk 70’s énergique s’est imposée comme une évidence à Peter Solo. Mystique comme la culture vaudou d’Afrique de l’Ouest, et suintant comme un dancefloor de New-York, Vaudou Game groove comme un James Brown et met en trance comme un Fela Kuti.
+ Thomas Kahn (1ère partie) : Quatre ans de scènes, plus de 200 concerts partout en France, Thomas Kahn est sur la bonne pente, celle qui mène loin, très loin. C’est d’abord une voix singulière qui a du coffre et de l’âme. Une voix qui groove sur des beat hip hop, qui nous transporte, qui prend vie sur des basses viriles pour sortir une soul 2.0, osée, sexy et gonflée à bloc. Il y a là une belle et forte matière, une envergure, une audace, une maîtrise, et surtout une gueule, une personnalité, une vraie.
→ Tarif : entre 10 € et 16€.

Samedi 9 novembre : Parcours Musical dans les bars, à Vitry-le-François
– 20h – 20h50 : Le Maxime
– 21h – 21h50 : Le 3/8
– 22h – 22h50 : Le Bon Cap
– 23h – 23h50 : Le Claddagh

Jeudi 14 novembre : Apéromix avec Val-Jean, 19h, à l’Orange Bleue à Vitry-le-François
L’un s’appelle Val, l’autre s’appelle Jean. Ensemble, ils proposent un répertoire rap et chanson, décalé et burlesque. Avec une guitare et un accordéon pour compagnons, quelques bandes-son et une grosse caisse au pied, les deux amis s’inspirent de Georges Brassens, de Mano Solo, ou encore de Boulevard des Airs. Vous l’avez compris, cet apéromix, c’est avec Joli Falzar, ce groupe de Montier-en-Der, mais en miniature ! Et autant vous
dire que ça vaut le coup d’oreille.
→ Entrée libre.

Samedi 16 novembre : Eiffel à 20h30, à l’Orange Bleue à Vitry-le-François
Sans être jamais parti, Eiffel revient avec un nouvel album, le sixième en dix-huit ans d’activité, qui devrait attirer tous les fans historiques du groupe et en amener de nouveaux. Car Stupor Machine est un chouette disque, habité et ambitieux, traversé par le plaisir évident de jouer ensemble. Cet album n’est pas une invitation à l’engagement, ce n’est pas non plus un discours sur le monde d’aujourd’hui. C’est juste le meilleur disque de rock que ces quatre musiciens pouvaient faire.
+ Cheeky : Formé en 2014, Cheeky est un incontournable de la scène vitryate. Avec un répertoire rock-fusion,
des textes engagés et en français, les musiciens nous transportent dans un univers teinté de riffs mélodieux et puissants avec une rythmique solide, mettant ainsi en évidence la douceur et l’authenticité de la chanteuse. Le groupe profitera de cette soirée pour tourner leur clip en live !
+ Amoure : Amoure, avec un –e- à la fin : « C’est le verbe amourer à l’impératif », précise le chanteur Nicolas Lietaert. Amoure dessine une pop multicolore toute en contraste, tour à tour espiègle puis sensuelle, ensoleillée puis vaporeuse. Oscillant entre zouk, pop et indie, les trois-là, nous venant tout droit de Strasbourg, semblent divinement inspirés par la chaleur tiède d’une plage sous le soleil de midi. Parfait pour un mois de novembre !
→ Tarif : entre 10 € et 16€.

Vendredi 22 novembre : Iphaze à 20h30, à l’Orange Bleue à Vitry-le-François
Enfants de la ville rose, les toulousains de Iphaze se sont construits une très solide réputation dans le monde de la musique électronique et du dub. Avec un projet prônant l’interactivité entre live et performance vidéo, le duo est connecté à son public. La batterie côtoie les machines jusqu’à ce que l’un et l’autre fusionnent pour ne faire plus qu’un. Le show est énergique, limite hyperactif. Avec un son hybride explosif, Iphaze propose une expérience musicale tempétueuse qui accentue la collision des émotions suscitées avec, à la clé, une vraie reconnaissance du public et des professionnels du monde entier.
+ La P’tite Fumée : Entre world music, techno et trance, La P’tite Fumée est devenue en quelques années l’un
des groupes incontournables de la scène live « natural trance » française. En concert, les six artistes prennent un malin plaisir à communiquer leur douce folie et garantissent un show dynamique et explosif. Le grondement du didgeridoo, les harmonies de la flûte traversière et de la guitare classique se mêlent à un lourd et puissant trio percu/basse/batterie pour créer une atmosphère bouillante qui fait bouger les tribus ! Entre musique tribale instrumentale et ambiance syncopée de la techno, La P’tite Fumée tire le meilleur des deux mondes et affirme sa place sur la scène alternative.
→ Tarif : entre 10 € et 16€.

Samedi 30 novembre : GBH à 20h30, à l’Orange Bleue à Vitry-le-François
Si le nom de ces diables de britanniques ne vous évoque rien, ils comptent pourtant quelques fans illustres. Nirvana, Metallica ou bien Sepultura ont tous cité le groupe comme faisant partie de leurs références. Rien que ça ! Fondé à Birmingham en 1980, GBH est considéré comme l’un des pionniers du UK82, la seconde vague du punk rock britannique. Riffs enragés, batterie à l’unisson, voix fiévreuse… leur musique ne laisse ni répit ni doutes. Toujours dans une forme olympique, GBH n’a pas perdu la flamme allumée il y a maintenant quelques
années. Le déluge sonore est garanti et il est évident qu’avec les « keupons » de GBH, emmenés par l’inusable chanteur Colin Abrahall, Punk is not dead !
+ Les sales majestés : Légendes du punk rock français depuis 35 ans, Les Sales Majestés sont toujours dans
l’ère du temps. Véritables porte-paroles de toute une génération insoumise, à l’image des pionniers du punk anglais dont ils revendiquent l’influence, Les Sales Majestés clament haut et fort leur révolte contre une société gangrenée par l’intolérance et les inégalités. Un appel qui résonne étrangement avec l’actualité… Farouchement indépendants, Les Sales Majestés sont plus que jamais une voix essentielle du punk-rock français.
+ Le réparateur : Une guitare, une batterie et deux grandes gueules pour chanter l’amer constat d’une société pantouflarde plus préoccupée par son profit personnel et son apparence que par les vraies valeurs. Voilà le programme du Réparateur, duo lyonnais punk rock sur scène depuis 2008.
→ Tarif : Entre 10€ et 16 €

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR