fbpx
Retour
ensemble philharmonique de saint dizier

L’ensemble philharmonique se met sur son 31

Samedi soir, l’ensemble philharmonique s’est installé, le temps d’un concert, au théâtre à l’italienne de Saint-Dizier. Les musiciens ont tous sorti leurs habits de grand soir : robe de soirée pour mesdames, et costard-cravate pour messieurs, afin d’offrir près de 2h30 de concert.

Une première partie pleine de virtuosité, avant une seconde plus jazzy avec la comédie musicale « The Swinging Lady », composée par Rémi Collin et chantée par Natalia Ardis. Sous la baguette de Nicolas Suppin, alias Maestro, les vingt-sept musiciens ont joué un répertoire varié, allant de la musique romantique d’Offenbach à Ennio Morricone, réputé pour ses musiques de films, avant de terminer sur le magistral Feuerfest de Josef Strauss.

Chef d'orchestreNicolas Suppin, aussi appelé Maestro est très apprécié de ses musiciens pour sa bonne humeur et son sens du détail.

Pendant que le public des Fuseaux profitait des acrobaties de la compagnie de cirque « Eia », les spectateurs du Théâtre, peu nombreux, ont pu savourer ce moment dans une ambiance très intimiste. Alors que, pour la première représentation à 14h30, la salle était comble.

L’orchestre, dans son écrin : le petit théâtre à l’italienne, a fait l’unanimité auprès du public. A la sortie, on pouvait entendre « quelle somptueuse première partie », et ce n’était pas des bruits de couloirs !

Dominique, violoniste, présentait et contextualisait chaque oeuvre avant de les jouer au public.

Les partitions à peine pliées, il est temps pour l’ensemble philharmonique de rempiler avec la préparation des concerts de Noël.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR