fbpx
Retour

Dernier recours contre la destruction du marché couvert

Alors que les premiers engins pour détruire le marché couvert de Saint-Dizier viennent d’arriver, l’association nationale Sites et Monuments a décidé d’abattre sa dernière carte.

Martine Roussel, déléguée départementale de Sites et Monuments a demandé, depuis plusieurs mois déjà, le classement du marché couvert à l’inventaire supplémentaire des monuments historiques. En vain puisque les premiers coups de pelle doivent être données ce lundi 13 janvier. Pour Martine Roussel, le choix de la démolition ne respecte par les engagements de Coeur de Ville : « Dans les cinq axes énoncés par le programme il est bien stipulé que l’espace public et le patrimoine doivent être mis en valeur. Il n’est pas question de démolir, on ne peut pas laisser faire cela… »

 

Mais il y a quelques jours, le Président de Sites et Monuments, Julien Lacaze a décidé de faire appel au Ministre de la Culture, Franck Riester. Il a en effet fait la demande d’une instance de classement qui pourrait empêcher la démolition pendant un an, en permettant donc aux procédures administratives de se terminer. En attendant, la réponse du ministre, Martine Roussel nous confie avoir bon espoir « Notre association a un grand impact et a déjà fait plier d’autres projets. Il reste plus qu’à attendre… »

Justement, en vue de la destruction imminente du bâtiment de 1923, est-il possible d’attendre ? Martine Roussel se rassure : « La destruction débutera par la toiture, dans tous les cas, même avec une réhabilitation il fallait l’enlever. Cela nous laisse encore un peu de temps. »

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR