fbpx
Retour

Émotion autour du décès de Marie-France Bouquet, maire d’Arrigny

Ce mardi nous apprenions par nos confrères du quotidien L’Union, la disparition tragique de Marie-France Bouquet, alors maire de la commune marnaise d’Arrigny et épouse de Jean-Pierre Bouquet, maire de Vitry-le-François.

Aujourd’hui, c’est une famille, des amis, tout un village et même au delà qui sont endeuillés par sa disparition.

Décédée au centre hospitalier de Vitry-le-François, Marie-France Bouquet y avait été admise lundi soir à cause de douleurs thoraciques. Un infarctus a emporté la première magistrate d’Arrigny très rapidement.

Son époux Jean-Pierre Bouquet a confié à nos confrères de L’Union « Vous l’auriez vue dimanche, elle allait encore très bien ».

Depuis cette annonce, de très nombreux messages de condoléances et de soutient parviennent à sa famille, ainsi que sur les réseaux sociaux.

Ce matin, le service communication Vitryat a publié un message sur la page Facebook de la collectivité :

« MARIE-FRANCE BOUQUET : UNE DISPARITION CRUELLE

Le décès de Marie-France Bouquet, née Palladin, maire d’Arrigny et épouse de Jean-Pierre Bouquet, a suscité une vive émotion, bien au-delà de son village. A Vitry-le-François et dans le Pays Vitryat, où elle était connue et appréciée pour sa gentillesse, son accessibilité, sa discrétion et sa grande humanité, les élus et les agents de la collectivité et, au-delà, tous ses nombreux amis ont accusé le coup. Ils comptent se rendre en nombre à la cérémonie qui aura lieu à l’église d’Arrigny, vendredi 23 août;

Née en 1955 à Colombes, Marie-France Bouquet était la fille d’un petit industriel qu’un changement de carrière amena à gérer un restaurant à Sainte-Marie du Lac, le village d’origine de sa famille maternelle. Élevée dans les valeurs de travail, mais aussi dans le respect et même le culte de l’humanisme, Marie-France Bouquet a commencé sa vie professionnelle dans une entreprise du bâtiment de Saint-Dizier, avant d’intégrer, au milieu des années 70, la Caisse des Dépôts et des Consignations. Elle s’y occupe notamment des relations avec les organismes HLM de la Région et fait une brillante carrière.

Élue conseillère municipale en 1989, elle devient maire d’Arrigny en 2001 et sera constamment réélue par la suite. Elle rétablit les finances du village et mène plusieurs réalisations d’envergure pour améliorer le cadre de vie des habitants et valoriser la commune en tant que porte d’entrée du lac du Der et village typique du bocage champenois. Des commerces s’implantent, la place centrale est entièrement rénovée, l’ancienne école est transformée en logements locatifs, la commune est promue au concours de fleurissement de la Marne avec deux fleurs, l’accessibilité de la mairie aux personnes à mobilité réduite assurée.

La Ville de Vitry-le-François et la Communauté de Communes Vitry, Champagne et Der, adressent à Jean-Pierre Bouquet, à leurs deux enfants, Laurent et Romain, à leurs petits-enfants, Marcel et Charly, ainsi qu’à toute leur famille, l’expression de leurs plus sincères et plus vives condoléances et s’associent à leur peine.

Ce n’est qu’un au revoir, Marie France… »

 

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR