fbpx
Retour

Haute-Marne : Et si le masque devenait obligatoire… partout ?

Ce mardi soir, le préfet de la Haute-Marne s’est entretenu avec les élus du département. Parlementaires, maires et présidents des EPCI ont alors pu échanger avec Joseph Zimet à propos des mesures restrictives à venir dans le département. Sur la table notamment, l’extension du port du masque obligatoire à tout le territoire.

Une décision prise en concertation avec les élus locaux

« Je ne vais pas vous le cacher, mon objectif c’est de généraliser le port du masque dans tout le département. Je suis convaincu que c’est la mesure la plus efficace ! », voilà ce que confiait Joseph Zimet quelques minutes avant de recevoir les élus. Car ce sont bien eux qu’il fallait convaincre. Le préfet ne peut effectivement pas imposer ce port du masque généralisé sans avoir l’accord des élus locaux.

Une mesure pour protéger les zones rurales

Aujourd’hui, cette mesure concerne uniquement les villes de Saint-Dizier, Chaumont, Langres et Eclaron, le seul village à s’être porté volontaire. Mais, la préfecture espère bien étendre cette mesure progressivement à d’autres villes et villages.« Il ne faut pas que la population rurale se sente dans une bulle, et puis c’est une question d’équité », a-t-il affirmé. 

Ce mardi soir, contacté par téléphone, le préfet affirme que la préfecture a un soutien quasi unanime des élus quant à cette nouvelle mesure. « Nous avons fait un progrès considérable, puisque quasiment tous les élus encouragent cette généralisation. Tant dans les communes urbaines que dans les petites communes rurales. » Le préfet se réjouit de ce consensus, soulignant le soutien du président du département, Nicolas Lacroix, « sans qui nous ne pouvions envisager une telle mesure. »

L’arrêté va être rédigé dès demain avant d’être soumis à l’ARS. Selon la préfecture, il devrait entrer en vigueur le lundi 2 novembre.

Une décision prise à l’aube des grandes annonces d’Emmanuel Macron

Alors que les bruits d’un nouveau confinement courent, Joseph Zimet souligne l’importance de travailler main dans la main avec les élus locaux. « Nous allons traverser des moments difficiles. On est à la veille des mesures qui vont être difficiles, il est important qu’on agisse en parfaite cohésion. » Mais si le couvre-feu annoncé et cette mesure devenaient caducs avec un nouveau reconfinement ? À cela, le préfet répond : « On ne pourra que se féliciter d’avoir pris une mesure très protectrice avant les autres départements. »

Commentaires(2)

  • Triolet

    1 novembre 2020

    Quentin Brière est partage une actualité COVID-19.
    30 octobre, 18:41 ·
    Nos commerces de centre-ville ne doivent pas subir une concurrence déloyale.
    Avec le député François Cornut-Gentille, nous avons demandé au Préfet de la Haute… Afficher la suite
    Commentaires
    Jackie Triolet
    Ma réponse :
    Pourquoi le maire à besoin du préfet pour permettre l’ouverture des petits commerces dits non essentiels….. Un peu de sérieux Monsieur le Maire vous avez la possibilité comme de nombreux maires en France l’ont fait, de prendre cette décision! J’en avais parlé sur ma page FB avec le nom des villes il y a peu de jours.(Véronique Besse,
    Ancien député de la Vendée, maire des Herbiers : « Il faut arrêter de stigmatiser les petits commerces de proximité alors qu’ils se sont préparés ! »
    Comme plusieurs autres maires (Montauban, Villeneuve-Loubet, Béziers, Yerres, Perpignan, Barneville-Carteret, Fresnay-sur-Sarthe, Salbris…), Véronique Besse, maire des Herbiers (Vendée), a pris un arrêté de réouverture des petits commerces “non essentiels” de sa ville. Elle explique ses raisons au micro de Boulevard Voltaire. « Il y a aujourd’hui moins de risques d’aller dans un petit commerce de proximité que dans une grande surface ! »)

    • Triolet

      1 novembre 2020

      Une partie du coller de Quentin Brière sur partage une actualité COVID-19.
      30 octobre, 18:41 · manque je corrige donc, mais cela ne change rien à ma réponse:,
      Nos commerces de centre-ville ne doivent pas subir une concurrence déloyale.
      Avec le député François Cornut-Gentille, nous avons demandé au Préfet de la Haute-Marne de saisir le Gouvernement sur cette question.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR