fbpx
Retour

Le Grand Est accélère pour rouler en bioéthanol

On le sait, la région Grand Est est la deuxième région agricole de France. Pourtant, on sait également que le monde agricole ne se porte pas forcément très bien. Le Président de la région Grand Est, Jean Rottner, a décidé de prendre les choses en main pour faire de cette région le nouveau paradis du bioéthanol.

Mais, qu’est-ce que le bioéthanol ? C’est un carburant fabriqué à base de produits issus de l’agriculture comme des céréales (blé, maïs…) ou des betteraves à sucre. C’est aujourd’hui le seul carburant liquide pour moteurs essence qui soit renouvelable et immédiatement disponible. Cette énergie, plus propre que les énergies fossiles et l’électricité, permettrait de diminuer de 60 % les émissions nettes de gaz à effet de serre. D’ailleurs, le bioéthanol vous est sans doute familier. Il est utilisé dans le SP95-E10 à hauteur de 10 %.

La charte a été signée ce mardi 25 février au Salon International de l’Agriculture – © Lisa Lamorlette, Puissance Télévision.

Alors, ce mardi 25 février, au Salon International de l’Agriculture, Jean Rottner a décidé d’apporter à la fois une solution à la crise des carburants, mais aussi d’ouvrir d’autres perspectives à l’agriculture de la région. Une charte pour le développement durable des bio-carburants du Grand Est a donc été signée. Parmi les signataires, on retrouve notamment la confédération générale des planteurs de betteraves, l’association générale des producteurs de maïs ou encore la Fédération française des producteurs d’oléagineux et de protéagineux. La région Grand Est a mis en place un plan pour soutenir la construction de ces filières biosourcées, mais aussi pour aider à l’installation de raffineries et à l’engagement de grands groupes comme GRDF, Total ou encore Renault Trucks. Près d’un demi milliard d’euros d’argent public a été investi à cet effet.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR