fbpx
Retour

Le jeudi noir de Saint-Dizier

Le froid glacial de ce matin de décembre a vite été oublié par l’ambiance chaleureuse de la manifestation. Dès 7h ce matin, les cheminots grévistes se sont rassemblés devant leurs locaux pour un piquet de grève, comme prévu initialement. Puis vers 9h30, organisé en un cortège de véhicules, ils se sont dirigés vers le rond point de la zone commerciale du Chêne Saint-Amand. En passant par la RN4, ils ont mené une opération escargot.

Une fois arrivés au rond point, les cheminots ont rejoint des gilets jaunes, pour certains venus d’Ancerville, de Joinville ou encore de Chaumont ainsi que des syndicats FO et CGT, des retraités et du personnel de santé. Ils ont alors organisé divers barrages filtrants dans le but de ralentir la circulation, mais surtout d’interpeller les automobilistes en distribuant des tractes.

“Pensez à vos enfants, regardez un peu ce que sera leur avenir !” 

Cette mobilisation intersyndicale et interprofessionnelle s’accorde sur de nombreuses revendications. Emmanuel, gilet jaune de la première heure en a assez : “On n’est pas écoutés par le gouvernement, regardez, ça fait un an qu’on est dans la rue et ça continue de régresses !” Cette nouvelle manifestation met en avant un idée de solidarité, pour Sébastien, cheminot c’est clair : “On est tous ensemble, cheminots, gilets jaunes, pompiers, public, privé. On doit se battre pour que les avancées obtenues par nos grands parents ne disparaissent pas. Il faut que le gouvernement arrête de tout voir par l’économie, il y a l’humain aussi ! Travailler jusqu’à 70 ans pour mourir à 71 ? C’est vraiment ça qu’on veut donner comme avenir à nos enfants ?”

La manifestation va se poursuivre cet après-midi et un cortège défilera dans les rues du centre-ville à partir de 17h. Aussi, les gilets jaunes ont prévu un rassemblement au rond point du relai des nations vers 18h, après la dite manifestation.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR