fbpx
Retour
Loups

Le loup roderait-il dans les forêts de Haute-Marne ?

Selon un communiqué de presse de la Préfecture de la Haute-Marne, le 11 novembre dernier, une dépouille de grand canidé qui présentait toutes les caractéristiques d’un loup a été retrouvée dans le département de la Haute-Marne. Le corps de l’animal a été pris en charge par l’Office National de la Chasse et de la Faune Sauvage (ONCFS). Des investigations sont en cours pour déterminer les causes de sa mort. De plus, des analyses génétiques permettront de définir si oui ou non il s’agit bien d’un loup, mais aussi de déterminer la lignée génétique de l’individu. Enfin, les analyses de son ADN devraient permettre d’obtenir son génotype individuel, ce qui pourrait permettre de connaître l’origine de cet individu.

Jusque lors, le réseau loup/lynx animé par l’ONCFS qui est en charge du suivi de ces carnivores n’avait pas collecté d’indices pouvant prouver la présence du loup en Haute-Marne.

Pourquoi les loups font débat ?

Leur présence peut inquiéter, car ces prédateurs raffolent des brebis. Ainsi, en mai 2013, alors qu’une vingtaine de troupeaux d’ovins avaient déjà été attaqués en Haute-Marne, un loup avait été photographié de nuit près d’une bergerie. Ce cliché avait été réalisé grâce à des “pièges photographiques” près d’une pâture de Nully, une commune située à la frontière entre la Haute-Marne et l’Aube. A cette époque, face aux attaques de troupeaux, les préfets des deux départements avaient autorisés les tirs de défense contre le prédateur. En effet, bien que le loup soit une espèce protégée, il est possible de tuer des loups dans le cadre des “tirs de défense”.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR