fbpx
Retour

Le procès de Sid Ahmed Ghlam a débuté

Il prétend s’être fait « ensorceler par l’État islamique », Sid Ahmed Ghlam est jugé à partir de ce lundi devant la Cour d’Assises spéciale de Paris, pour l’attentat déjoué, en avril 2015, d’une église à Villejuif (Val-de-Marne) ainsi que le meurtre d’Aurélie Châtelain. Aujourd’hui âgé de 29 ans, le Bragard reconnaît sa participation au projet terroriste, mais nie être à l’origine du décès de la jeune femme.

Étudiant en électronique et fiché S pour radicalisation islamique, Sid Ahmed Ghlam, appelle le SAMU, le 19 avril 2015 pour une blessure par balle à la jambe. Très vite, lors d’une fouille de son véhicule, les enquêteurs découvrent une véritable artillerie : une Kalachnikov, des pistolets, un gilet pare-balles, entre autres. Puis lors de la perquisition de son appartement parisien, les forces de l’ordre mettent la main sur d’autres armes à feu, une lettre d’allégeance à Al-Baghdadi, leader de Daesh, ainsi que de la propagande djihadiste sur son ordinateur.

Depuis de nombreuses années, la famille de Sid Ahmed Ghlam habite à Saint-Dizier. La Brigade de recherche et d’intervention se rend rapidement au domicile de la mère du suspect le 20 avril. Cette dernière qui est « récemment convertie et radicalisée » est suspectée d’avoir entretenu des liens étroits avec Sid Ahmed Ghlam.

Les policiers font également le lien avec une autre affaire : le meurtre d’Aurélie Châtelain, professeur de fitness et mère d’une fille de quatre ans. Même si, le jeune Algérien conteste avoir assassiné la jeune femme, il est attesté que l’accusé eut des contacts avec Samir Nouad et Abdelnasser Benyoucef, djihadistes présentés comme les commanditaires, de l’attaque avortée, contre l’église Saint-Cyr Sainte-Juliette de Villejuif.

Incarcéré depuis près de cinq ans, le Bragard Sid Ahmed Ghlam ainsi qu’une dizaine de personnes, dont deux présumées mortes en zone irako-syrienne, seront jugés pour avoir pris part à un projet terroriste. Ce procès devrait durer jusqu’au 6 novembre prochain. Défendu par le magistrat Gilles-Jean Portejoie et l’avocat haut-marnais Christian Benoit, Sid Ahmed Ghlam encourt la réclusion criminelle à perpétuité.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR