fbpx
Retour

Les commerçants ne comptent pas sur les soldes d’été pour remonter la pente

Avec trois semaines de retard par rapport aux autres années, les soldes d’été 2020 ont débuté aujourd’hui. Mais le moment tant attendu des adeptes de shopping est pour la moins particulier cette année. Entre départs des vacanciers, normes sanitaires strictes et réticence de la clientèle, les commerçants ne comptent pas vraiment sur les soldes de cet été pour remonter la pente glissante frayée par la covid-19.

En effet, initialement prévus du 24 juin au 21 juillet, les soldes se sont vus décalés du 15 juillet au 11 août en France. Cette mesure a notamment été prise dans le but de laisser le temps aux commerçants d’organiser cette période, après deux mois de fermeture totale pour de nombreux magasins.

À lire : La date des soldes d’été reportée.

Pour la conseillère du magasin Celio de Saint-Dizier, cette mesure n’était pas forcément judicieuse : “Ce changement de date a un véritable impact, on a très peu de clients aujourd’hui. C’est mauvais pour notre commerce…” Une baisse de la demande qu’elle justifie notamment par le départ des vacanciers. “Quand les gens partent en vacances, ils s’en fichent un peu de faire du shopping“, clarifie-t-elle. Pour la gérante du magasin de décoration GiFi de Vitry-le-François, la baisse de clientèle due aux départs en vacances est également notable. “Malgré tout, on a quand même fait un bon chiffre aujourd’hui“, précise-t-elle.
Par contre, les ventes privées, elles, semblent avoir bien fonctionné. “Elles ont un peu simplifié l’arrivée des soldes. On avait peu d’étiquetage à faire, et les ventes privées avaient déjà permis d’écouler une partie des stocks“, affirme la conseillère.

Dans une ambiance un peu particulière, les clients viennent donc faire leurs emplettes, en respectant, la plupart du temps, les gestes-barrières : “la plupart des clients viennent masqués, même si quelques-uns ne le font plus ou pas encore“, explique la conseillère de Celio Saint-Dizier. De la même manière, à Vitry-le-François, “environ 70 % des clients portent un masque”, affirme la gestionnaire de GiFi. Mais selon la gérante de la parfumerie Beauty Success de Bar-le-Duc, “dans l’ensemble, encore beaucoup de personnes ne portent pas de masque, mais cela devrait changer grâce aux annonces d’Emmanuel Macron puisqu’il sera obligatoire dans les lieux publics clos au premier août.”

À lire : Mieux vaut être masqués que confinés.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR