fbpx
Retour

Marne : Attention aux feux de récolte

L’arrivée du printemps se traduit régulièrement par une augmentation des incendies dans les espaces naturels. Les sapeurs pompiers voient alors régulièrement leurs services mobilisés. Ils sont donc, à cette période de l’année, moins disponibles pour d’autres opérations pour lesquelles ils sont aussi sollicités, ce qui peut être très problématique. En effet, d’après la préfecture de la Marne, le service départemental d’incendie et de secours (SDIS) serait intervenu plus de 600 fois sur des incendies de récolte l’année dernière. Un chiffre qui nécessite de se pencher sur les causes, les moyens préventifs et les gestes à adopter lorsqu’on fait face à un tel incident.

Pierre N’Gahane, préfet de la Marne, a émit une liste de gestes à adopter pour éviter la déclaration d’un incendie de récolte :

  • Éviter les travaux par vent fort ;
  • Privilégier les moments de la journée où les températures sont les plus basses ;
  • Nettoyer et dépoussiérer les matériels et engins agricoles régulièrement et avant les travaux ;
  • Procéder à l’installation, en amont de la coupe, des zones coupe-feu d’une largeur d’au moins 10 mètres pour limiter la propagation du feu ;
  • Respecter des hauteurs de coupe qui permettent d’empêcher la création d’étincelles en zone à silex ;
  • Désigner des emplacements de pailler et aurores stockages hors zone à risque (loin des routes et des lignes électriques…) en limitant les volumes stockés et en maintenant une distance coupe-feu d’au moins 10 mètres entre 2 stockages ;
  • Faire installer des moyens agricoles permettant de faciliter l’intervention des sapeurs-pompiers en cas de besoin.

Les principales causes des feux de récoltes données par la préfecture de la Marne sont :

  • Le dysfonctionnement des machines agricoles : encrassage des filtres, des pots d’échappement, frottement de la bande roulante, court-circuit électrique, … ;
  • La production d’étincelles après un choc entre la machine et des pierres ou métaux ferreux ;
  • Les projections de mégots depuis les chemins ou routes voisines.

Le préfet a également fait un rappel du protocole à suivre en cas de départ de feu :

  1. Appeler les sapeurs-pompiers (18 ou 112), même si le feu est éteint, en indiquant le plus précisément possible le lieu de l’incendie, l’objet qui a pris feu et l’existence ou on d’un point d’eau ou d’un système d’irrigation à proximité.
  2. Se servir des extincteurs embarqués dans les engins agricoles pour commencer à lutter contre le feu, sans prendre de risque inconsidéré.
  3. Éloigner les engins agricoles qui pourrait empirer la situation ou être détruit par les flammes en attendant l’arrivée des secours.
  4. Réaliser un pare-feu d’au moins 10 mètres de large et arroser la périphérie du feu pour diminuer sa propagation, si cela est possible sans s’exposer au danger.
  5. Accueillir et orienter les secours à leur arrivée : déléguer une personnes qui sera en charge de les guider depuis la route principale

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR