fbpx
Retour

Marne : le préfet fait le point sur la situation sanitaire

Chaque mardi, le préfet de la Marne, Pierre N’Gahane, donne une visioconférence sur la situation sanitaire du département. En effet, en plein milieu d’un second confinement, le préfet tient à rappeler que « la prudence doit rester absolue, il y a encore beaucoup de clusters qui apparaissent malgré tout, notamment dans les établissements scolaires et les EHPAD. »

Un taux d’incidence et de positivité en baisse

Les chiffres sont pourtant encourageants. Une baisse relative du taux d’incidence a été relevée par l’agence territoriale de santé (ARS) du Grand Est. S’il s’élevait à plus de 200 personnes pour 100 000 il y a deux jours, il n’est désormais plus qu’à 176 personnes. De même que le taux de positivité, qui est passé de 13,3% hier à 13% aujourd’hui. Pourtant, Thierry Alibert, délégué territorial de la Marne, tenait à souligner la « fatigue généralisée des équipes médicales. » En effet, des foyers infectieux continuent d’apparaître, dont le dernier en date est celui de la maison de retraite de Saint-Germain-la-Ville près de Châlons-en-Champagne , où 40 résidents ont dû subir un test PCR, ainsi que 30% du personnel soignant. « On voit bien qu’il ne faut pas baisser la garde, même si la Marne redevient parmi les meilleurs départements de la région en termes de baisse. Il faut continuer à appliquer les gestes barrières, à porter le masque », a-t-il précisé.

La situation dans les établissements scolaires reste compliquée

Pour ce qui relève de la situation dans les établissements scolaires, le directeur académique adjoint des services de l’Éducation nationale de la Marne, Florent Rochedix, a affirmé que la courbe de contamination ne baissait pas : 182 élèves sont actuellement suivis pour avoir contracté le virus ou avoir été cas contacts, contre seulement 116 la semaine dernière. « Ce sont essentiellement les lycées qui sont concernés, car ce sont de grosses structures. C’est notamment la question de la cantine scolaire qui pose problème », a-t-il affirmé.

Des aides pour les établissements soumis à la fermeture temporaire

Le préfet a également souhaité souligner l’importance des aides mises en place aux commerces et entreprises dont l’activité a été mise en pause à cause du confinement. « Les moyens déployés pour accompagner les entreprises ne sont pas négligeables », a-t-il rappelé. « Il existe de nombreux moyens pour les commerces de tenir jusqu’à la date annoncée par l’exécutif. » Parmi elles, le chômage partiel, les indemnisations, mais aussi le fonds de solidarité, dont le formulaire de demandes pour le mois d’octobre sera mis en ligne le 20 novembre prochain sur le site du gouvernement.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR