fbpx
Retour

Premier service pour Uber Eats !

Le lancement de l’application en terre bragarde était prévu ce matin, jeudi 28 novembre, à 11h00. Il est désormais possible de se faire livrer par l’entreprise américaine à Saint-Dizier !Pour l’occasion, l’équipe de McDonald’s Saint-Dizier a tenu à nous présenter les livreurs recrutés par Uber Eats.

Après les grandes villes, place aux villes moyennes

Magali Ribeiro, consultante chez McDonald’s France se réjouit de cette arrivée en Haute-Marne. Depuis le 17 octobre, la ville de Chaumont bénéficie de ce service, « cela fonctionne très bien, les Chaumontais sont très contents du service. » Elle espère que le constat sera rapidement le même à Saint-Dizier. Pour cela elle compte notamment sur les hôtels « les clients pourront se faire livrer directement dans leur chambre, il y a par exemple le Brit non loin du McDonald’s du Chêne Saint-Amand. »

Temps d’échange avec les livreurs

Quelques uns des premiers livreurs étaient présents ce matin pour régler les dernières questions administratives. Au total, ce sont six livreurs qui vont commencer dès aujourd’hui. Ils ne sont pas salariés d’Uber mais bien indépendants. Un statut qui a motivé la seule livreuse féminine qui est déjà équipière dans l’enseigne de fast food, « Cela va me faire un petit complément de salaire en plus de mon travail. » Même constat pour Maximilien, jeune bragard qui a choisi ce job en attendant de reprendre ses études à Strasbourg. « Ça me permettra de rester libre, de choisir mes horaires en fonction de mes disponibilités » nous confie le jeune homme visiblement confiant pour son tout premier « petit boulot ». Il est fin prêt : sac, vélo, blouson… et n’attend plus qu’une chose : démarrer les livraisons. En parlant d’équipements, il y a une chose qui dénote tout de même. L’entreprise Uber Eats ne fournit ni sac, ni blouson à ses livreurs. Non, le livreur doit débourser 70€ pour s’équiper du sac de livraison… Mais, le responsable des livreurs nous assure qu’en une semaine de travail, le sac peut être rentabilisé.

Niveau salaire, les coursiers sont payés à la commission. Selon leurs estimations, ils devraient toucher environ quelques euros par livraison. Mais, ils pourraient voir leurs commissions augmenter en période de rush, surtout le dimanche soir qui est par excellence le jour où les livreurs vont devoir être présents en nombre.

Une organisation bien rodée

Jean-François Caron, responsable des McDonald’s de Saint-Dizier et Vitry-le-François était aussi présent pour donner quelques conseils pratiques aux livreurs. Il faudra être rapide et efficace ! Il faudra être aussi vigilant à ne pas gêner les clients : se garer au bon endroit, ne pas encombrer les files d’attente…

A vélo, en voiture ou en scooter ?

A l’origine, les livreurs de l’entreprise américaine circulent à vélo. Mais, Uber Eats tolérerait les véhicules motorisés. Magali Ribeiro affirme qu’« avoir recours à la voiture ou au scooter a du sens dans des villes moyennes comme Saint-Dizier », Jean-François Caron ajoute qu’il espère agrandir le périmètre de 3km pour toucher d’autres points stratégiques : « Aujourd’hui, on ne pourra pas livrer à Ancerville ou à Valcourt, mais j’espère que ça changera vite. »

Mac do mais pas que !

L’application Uber Eats va permettre aussi aux bragards de se faire livrer des repas préparés par d’autres enseignes . Ainsi, la Mie Câline, Mac Time, Miya sushi et Porto Grill ont adhérés au projet. Mais peut être que dans les prochains mois d’autres restaurants pourraient rejoindre l’application. Les démarches peuvent s’avérer être longues pour des franchises comme Buffalo Grill ou Del Arte qui sont dépendants de leurs sièges. En ce qui concerne le concurrent immédiat des McDonald’s bragards, un contrat serait signé pour qu’Uber Eats ne puisse pas proposer le service de livraison à domicile à l’enseigne Burger King.

Uber Eats n’aura pas eu le monopole très longtemps

Dans quelques semaines une deuxième entreprise débarquera à Saint-Dizier : Break Food. Mais là on s’éloigne de la Sillicon Valley pour une entreprise 100 % locale. Le concept est le même, mais à la tête de l’entreprise c’est un jeune bragard.

Pour Florence Caron, gérante de McDonald’s Saint-Dizier : « Je n’exclue pas d’un jour rejoindre cette application bragarde, mais pour l’instant l’enseigne est tenue par un contrat d’exclusivité avec Uber Eats. »

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR