fbpx
Retour
Urgences

Des promesses de travaux pour les urgences de Bar-le-Duc

Le 6 septembre dernier, Muriel Vidalenc, directrice générale déléguée de l’ARS Grand Est et le préfet de la Meuse, Alexandre Rochatte s’étaient rendus à l’hôpital de Bar-le-Duc à la rencontre du service des urgences. L’objet de cette visite était de faire un point sur la situation du service des urgences de Bar-le-Duc. Les différents membres de l’hôpital avaient soulevés des difficultés particulières qui sont principalement liées à des questions d’organisation. Des solutions d’améliorations avaient donc été suggérées, notamment la mise en œuvre d’un plan d’actions qui vise à améliorer les conditions d’accueil et de travail ainsi qu’à renforcer les organisations.

Ce lundi 21 octobre, le préfet de la Meuse, la directrice générale déléguée de l’ARS Grand Est ainsi que le directeur général du GHT, Jérôme Goemmine, se sont de nouveau rendus aux urgences. Pour cette occasion, le groupe de travail participatif a exposé les différentes mesures concrètes d’un plan d’action.

Dans un premiers temps, il faudra réaménager les locaux pour faciliter les déambulations des patients et du personnel. Ces travaux sont estimés à plus d’un million d’euros. L’objectif, avec cette transformation, est de s’acquitter d’une salle d’attente permettant d’accueillir quatre patients couchés en cours de prise en charge et d’une autre pouvant accueillir jusqu’à trente personnes assises. Aussi, différents espaces sont également évoqués : un secrétariat-SMR, un espace d’accueil, un nouveau vestiaire, une pièce de stockage. Concernant ces travaux, ils seront effectués en cinq phases afin d’assurer la prise en charge des patients pendant la durée des rénovations.

Par la suite, l’acquisition de deux nouveaux véhicules est prévue. Tout comme des équipements médicaux et du mobilier de soins. Ici, le budget alloué est de 210 000€ échelonné sur l’année 2019-2020.

Un des problèmes rencontré au sein des urgences de Bar-le-Duc est également le manque d’urgentistes. A compter du 1er janvier 2020, un pôle territorial du service des urgences au niveau du GHT sera mis en place. Il constituera un groupe de médecins spécialistes en renforçant les coopérations.

Et enfin, l’une des phases de ce plan d’action portera sur le parcours patient. Une analyse sera effectuée afin de soulever les anomalies qui provoquent l’insatisfaction de ces derniers mais aussi le mécontentement du personnel. La démarche est déjà engagée et les résultats sont attendus pour la mi-décembre.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR