fbpx
Retour
gendarmerie

Les accidents de la route en hausse, la préfecture de la Meuse durcit le ton

Selon, les estimations provisoires de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (ONISR), les accidents mortels seraient en légère baisse sur les routes de France, par rapport à l’année précédente. Pourtant, le constat n’est pas le même dans le département de la Meuse. Certes, pour 2019 (de janvier à septembre), on note 15 tués contre 16 en 2018. Mais il n’y a pas de quoi se réjouir… D’autant plus que le nombre d’accidents est en forte hausse avec 81 depuis le début de l’année 2019, contre 67 en 2018 pour la même période. Un triste constat…

Comment expliquer ce nombre accru d’accidents dans le département ? Pour Alexandre Rochatte, Préfet de la Meuse, cela s’explique d’abord par les nombreux comportements à risques : alcool, stupéfiant et vitesse excessive. Aussi “c’est un département où il faut prendre la voiture même pour les petits trajets” affirme le Préfet en place depuis le 21 janvier 2019. Précédemment chef de service, adjoint au délégué interministériel à la sécurité routière depuis 2015, il a fait de la sûreté des routes sa priorité, alternant prévention et sanction. En effet, jeudi dernier, à hauteur de Vavincourt. il a mené l’opération “Alternative aux poursuites” dans le but de sensibiliser les personnes commettant des excès de vitesse de moins de 20km/h. Au lieu de perdre des points sur son permis et de payer une amende, la personne ayant commis ce délit avait la possibilité d’avoir un stage de 10 minutes avec des instructeurs d’auto école présents sur les lieux du contrôle. Ainsi, après cette petite remise à niveau qui rappelait surtout les conséquences d’une vitesse excessive, les personnes échappaient à la sanction des gendarmes.

La méthode dite douce n’est pourtant pas la seule employée par le Préfet de la Meuse à en voir les chiffres des infractions relevées pour la semaine du 7 au 13 octobre dernier.

Les motards de l’escadron départemental de sécurité routière (EDSR) de la Meuse, ont relevé en sept jours 72 infractions graves génératrices d’accidents. Parmi eux on compte 45 excès de vitesse, dont quatre supérieurs à 40km/h par rapport au seuil autorisé. Entre vendredi et dimanche, huit contrevenants ont été interpellés pour conduite sous l’emprise de stupéfiants. Enfin, trois automobilistes ont été interceptés alors qu’ils conduisaient sous l’emprise de l’alcool. Ce qui équivaut à la rétention de 28 permis en une semaine.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR