fbpx
Retour

Top départ pour un mois de novembre sans fumée

La 4e édition du #MoisSansTabac, organisée conjointement avec l’Assurance Maladie, commence le 1er novembre. Toutefois, la phase de préparation pour les participants a commencé ce mois-ci puisque le fait de bien se préparer est, aussi, un gage de succès. Le tabagisme est la 1ère cause de mortalité évitable en France et il est la raison, chaque année, de 75 000 décès.

En dépit de la baisse du tabagisme dans le Grand Est, en 2017, la région compte l’une des plus importantes proportions de fumeurs quotidiens en France. Sur notre territoire, les adolescents sont particulièrement touchés par le tabagisme puisque 6,3 % de la tranche d’âge des 17 ans fument au moins dix cigarettes par jour. Les personnes en situation de précarité sont, également, plus touchées que les autres catégories de la population. Sur ce même secteur, le pourcentage de femmes fumeuses est plus important que la moyenne nationale. Cette réalité a pour conséquence directe une augmentation de 20 % du nombre de cancer du poumon, pour la période de 2005 à 2010 mais aussi un risque accru d’infarctus du myocarde. Pourtant 55 % des fumeurs interrogés déclarent avoir envie d’arrêter de fumer. L’association régional de santé (ARS) du Grand Est a fait de la lutte contre la consommation de tabac, l’un des axes majeurs de son Projet régional de santé (PRS) pour la période 2018-2022.

Depuis son lancement, en 2016, l’opération concerne 44 166 fumeurs dans le Grand Est sur les 580 982 inscrits dans l’ensemble du territoire national.
Le but du dispositif est de profiter de l’élan collectif pour inciter les gens à arrêter de fumer. Un accompagnement jour après jour est offert aux participants. En outre, le fait d’être en sevrage pendant 30 jours, soit la durée de l’opération, multiplie par 5 les chances d’arrêter définitivement sa consommation de tabac. Santé publique France a lancé une campagne de sensibilisation multi-canal dans le cadre de ce dispositif avec la mise en place de spots télévisés, de kit d’aide à l’arrêt, d’affichages ou, encore, d’applications dédiées.

 

 

Un kit destiné aux personnes désireuses d’arrêter de fumer peut, ainsi, être commandé gratuitement à l’adresse suivante : tabac-info-service.fr. Il comprend :

– un livret “je me prépare” à arrêter de fumer
– un agenda de 30 jours avec des conseils et des encouragements
– une roue pour calculer les économies faites en ayant plus le besoin d’acheter ses cigarettes
– une carte anti-stress où 7 exercices sont proposés pour se détendre.

À l’heure où nous écrivons ces lignes, 116 684 personnes se sont déjà inscrites. L’application pour smartphone Tabac info service fourmille également de conseils pour accompagner les participants. Le mois sans tabac paraît d’autant plus important lorsque l’on sait que les bénéfices de l’arrêt de la cigarette sont quasiment immédiats. 20 minutes, à peine, après la dernière cigarette suffisent pour que la pression sanguine et le rythme cardiaque reviennent à la norme. Le risque d’infarctus est divisé par deux un an après l’arrêt de la cigarette.

Voici l’adresse pour s’inscrire au dispositif ou pour apporter son soutien aux participants : https://mois-sans-tabac.tabac-info-service.fr/.

 

 

 

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR