fbpx
Retour
Rassemblement en soutien aux sapeurs-pompier

Touche pas à mon pompier !

Le CFTC, syndicat des pompiers, s’est vu représenté mardi, à Paris, avec la présence de Frédéric Perrin, habitant de la ville de Chaumont. Il est le chef de fil de cette organisation syndicale qui comprend 1 500 adhérents. Auprès de nos confrères du Journal de la Haute-Marne, il a déploré l’absence de hauts fonctionnaires qu’il interprète comme un signe indéniable de “mépris” de la part du gouvernement. Aucune annonce, en effet, n’a été faite à cette occasion.

“(…) tout le monde se renvoie la balle, on a l’impression que seul le président décide de tout“.

Près de 50 autres pompiers haut-marnais avaient, également, fait le déplacement jusqu’à la capitale pour prendre part à cette manifestation d’envergure. Nos confrères de l’Agence France Presse ont rappelé les principaux motifs à l’origine de ce vent de revendication. Parmi ceux-ci, le taux croissant du nombre d’interventions, dont certaines visent à combler les carences reconnues dans d’autres secteurs ; tel le réseau ambulancier. Le besoin d’assistance auprès des personnes âgées fait, aussi, partie des missions médico-sociale que les pompiers doivent gérer en sus de leurs attributions principales. Ces professionnels se sentent, également, concernés par les réformes concernant le régime de retraite. En outre, les soldats du feu se trouvent de plus en plus confrontés à des agressions et réclament une meilleure protection afin de palier à ce risque supplémentaire encouru. Les revendications passent, aussi, par une revalorisation de la prime de feu à 28 % du salaire de base alors que son taux actuel est de 19 %.

Suite à ce ras-le-bol, un appel national a été lancé pour que les citoyens se rassemblent afin de témoigner leur soutien aux sapeurs-pompiers. Cette manifestation s’est déroulée ce vendredi en fin d’après-midi, devant le centre de secours de Saint-Dizier et a réuni près d’une centaine de personnes, selon les manifestants. Parmi eux, il y avait des gilets jaunes, mais aussi des personnes portant uniquement un ruban rouge, couleur des soldats du feu. “On demande aux pompiers plus de travail, avec de moins en moins de moyens, c’est donc important d’être là.  Ils sont toujours présents pour nous sauver, lors des accidents des incendies, et rien que pour ça on veut montrer notre colère à leurs cotés” s’indigne Bernard, un manifestant vêtu d’un maillot rouge inscrit ” Touche pas à mon pompier”. Quelques pas plus loin, un autre manifestant était présent pour montrer son soutien “Il y a la grogne de tout le monde, et on est là pour les pompiers, bien qu’ils ne soient pas présents lors de ce rassemblement” déplore Emmanuel.

banderole déployée lors de la manifestation en soutien aux sapeurs-pompiers

Mais c’est aux alentours de 18h20 que quelques pompiers sont sortis. Accueillis sous les applaudissements des citoyens, l’Adjudant Chef Varnier a tenu à les remercier “C’est touchant de voir autant de monde, on est agréablement surpris du soutien de la population par rapport au mouvement qui a commencé début juillet, et le mouvement est toujours présent même au niveau local” avant de rajouter “Il est important pour nous aussi d’apporter notre soutien à un ancien collègue qui exerce actuellement en Côte d’or et qui a été blessé lors de la manifestation ces derniers jours.

Rassemblement en soutiens aux sapeurs-pompiers

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR