fbpx
Retour

Trois Marnais s’activent pour entretenir le Lac du Der

Afin de redonner au Lac du Der ses jolies couleurs, trois personnes originaires de Sainte-Marie-du-Lac ont monté le projet Der’Range, visant à nettoyer le site de fond en comble. Âgés d’une vingtaine d’années, le trio, composé de Honorine Hermant, Baptiste Landeville et Héloïse Haudidier, a déjà de grandes ambitions en faveur de l’environnement local. Si le projet est né il n’y a que quelques semaines, une association de préservation de l’environnement du lac devrait à son tour voir le jour dans les mois à suivre. “Nous avons créé un sondage pour connaître l’engagement des gens, pour participer à la journée de nettoyage, mais aussi pour adhérer à l’association. En 15 jours, nous avons reçu 300 réponses, c’est énorme“, se réjouit Honorine.
En attendant, le trio a déjà lancé divers défis aux adhérents, telles que “1 jour 1 déchet“, une activité amenant les touristes et riverains à ramasser les déchets autours du lac pendant leurs balades. Une action qui leur tient particulièrement à cœur, puisqu’ils ont été bercés au son des vagues du lac. “Nos parents nous ont toujours emmenés faire des activités autour du lac, on y est très attachés“, souligne Honorine.

À l’aide du soutien de plusieurs centaines de bénévoles, les déchets présents sur plusieurs zones du site seront alors nettoyés, puis triés. Un travail titanesque, qui nécessite l’obtention de nombreuses autorisations. Mais les accords déjà récoltés sont très encourageants. Avec les retours positifs de la LPO Champagne-Ardenne, de la mairie d’Eclaron-Braucourt-Sainte-Livières et celle d’Arrigny, la démarche a déjà pris beaucoup d’ampleur. C’est d’autant plus flagrant lorsque l’on se rend sur la page Facebook Der’range, qui comptabilise pour l’heure 263 mentions “j’aime”. “Ne laissons pas les déchets d’aujourd’hui polluer les terres de nos enfants, agissons ensemble“, peut-on notamment lire sur leur profil.

Le Syndicat mixte du Der a donné son précieux accord pour la réalisation du projet, et mettra même à disposition des locaux dans le cadre de la naissance de l’association.
Reste encore à obtenir l’aval de l’Etablissement public Seine Grands Lacs, ainsi que celui de l’Office française de la biodiversité, comme le rapportent nos confrères de l’Union.

 

 

 

 

 

Commentaire

  • Maine

    1 août 2020

    Bonjour
    Je souhaiterais rejoindre votre équipe pour le nettoyage du lac

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR