fbpx
Retour

Un coup de pouce financier aux centres équestres

Durant le confinement, c’est la France entière qui a été complètement arrêtée. Les centres équestres n’ont pas dérogé à cette règle. L’impact économique du confinement a été un poids sur les dépenses qu’ils devaient continuer à faire, comme tout simplement nourrir leurs équidés, tout en n’ayant aucune rentrée d’argent. Le gouvernement a décidé d’intervenir et a annoncé, ce mercredi 24 juin, un plan d’aide exceptionnelle pour tous les centres équestres.

Le 21 avril dernier, Gérald Darmanin, Didier Guillaume et Roxana Maracineau ont annoncé une aide exceptionnelle pour les centres équestres et poneys-clubs. C’est désormais officiel avec la signature de ces textes tant attendus, fixant ainsi les conditions d’attribution de cette aide pour les centres équestres.

Le montant de l’aide s’élève à 120€ par cheval dans la limite de 30 chevaux. L’Institut Français du Cheval et de l’Équitation (IFCE) est chargé de mettre cette aide en place via une plateforme en ligne. Les centres équestres auront 30 jours, soit jusqu’au 24 juillet, pour déposer leur demande de subvention.

Si l’activité des centres équestres a pu reprendre depuis le 13 mai à Saint-Dizier, il est évident que la situation économique n’est pas au beau fixe. « Je suis très contente de cette aide, c’est toujours bien pour la trésorerie. Aujourd’hui le club va bien grâce au report des charges et des crédits, mais à peine 50 % des pratiquants sont revenus. L’après fait peur. Si en octobre les gens ne sont toujours pas revenus, cela sera compliqué parce qu’on devra payer les charges qui ont été retardées », nous explique Claire Guelinboin, gérante du centre équestre de Saint-Dizier.

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR