fbpx
Retour
territoires d'industrie

Vitesse supérieure pour le programme “Territoires d’industries” de la région Grand Est

Ce mardi 19 novembre à Mulhouse, se tenait la deuxième Assemblée générale des Territoires d’industrie. Parmi les personnes présentes, il y avait Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’Etat auprès du ministre de l’Economie et des Finances, et Jean Rottner, président du Conseil régional du Grand Est, ils ont engagé une étape décisive dans le déploiement du programme « Territoires d’industrie » en Grand Est, lancé le 22 novembre 2018 par le Premier ministre.

Ce programme, soutient  le développement et les stratégies de reconquête des territoires à forte identité industrielle, autour de 5 problématiques : attirer, recruter, simplifier, innover et installer. C’est un programme piloté par les régions, mais il est décliné localement par un binôme élu-industriel. Quant à l’Etat, il accompagne la réalisation des projets et contribue, si nécessaire, au financement des projets mis en œuvre.

La région Grand Est est la deuxième région industrielle, derrière la région Bourgogne-Franche-Comté. Sur les 146 Territoires d’industrie que compte la France, la région en dispose 15, ce qui représente un total de 10%.

11 protocoles et contrats de Territoires d’industrie, ont donc été signés hier. Ceci représente une cinquantaine de projets élaborés par les industriels et les élus des territoires suivants: Alsace bossue – Saverne – Nord Alsace ; Alsace centrale ; Nord Est Ardennes ; Epernay Bassin Sézannais Portes de Romilly ; Nord Lorraine ; Val de Lorraine ; Terres de Lorraine ; Vitry-le-François – Saint-Dizier – Bar-le-Duc Bassin de Joinville ; Vosges ; Langres-Chaumont ; Troyes Bar sur Aube.

Désormais, la démarche a permis de faire émerger de nombreux projets innovants comme la mise en œuvre du Parc’Innov, un modèle d’écologie industrielle territoriale en milieu rural basé sur les bioressources pour Vitry-le-François, Saint-Dizier, Bar-le-Duc et le bassin de Joinville.  Mais cela a aussi permis la mise en place d’une stratégie d’adaptation des entreprises du secteur automobile à la mobilité 4.0, pour  Langres-Chaumont

La dynamique en Grand Est est à l’image de la mobilisation des Régions et des Territoires d’industrie en France, constatée à l’occasion de l’Assemblée générale : 87% d’entre eux ont installé leur gouvernance ; 58 d’entre eux ont élaboré un plan d’actions validé par leur Conseil régional et plus de 98 sont attendus d’ici la fin de l’année, soit environ 1200 à 1300 projets remontés du terrain, au service de l’industrie dans nos territoires.

 

Poster un commentaire

Puissance Télévision

GRATUIT
VOIR